Que ce soit par les médias, des amis ou internet tout le monde à entendu parler du Bitcoin et des cryptomonnaies en 2017. Certains crient à la révolution, d’autres à une simple bulle spéculative remplie d’air. Bref, les avis sont partagés et il est très facile de se perdre dans cette masse. Pas de panique, on est là pour vous permettre d’y voir plus clair et pour cela on vous propose de vous emmener à la source des cryptomonnaies et de leur technologie, et de replacer tout cela dans son contexte historique. Allez, c’est parti !

Si vous ne savez pas encore ce que sont les cryptomonnaies lisez cet article.

Un renouvellement des protocoles d’Internet

Les cryptomonnaies ne sont pas des entreprises mais des écosystèmes. Or tout système suit des règles qui permettent de créer un cadre. Que ce soit le code de la route pour la conduite, ou les lois pour un pays; chaque système a ses propres protocoles. Pour les cryptomonnaies c’est pareil, mais ce qui fait leur puissance c’est qu’elles révolutionnent nos protocoles Internet. Ouvrant ainsi la perspective d’un Internet plus sécurisé, décentralisé, rapide, fiable et transparent.

Pour comprendre cela penchons-nous sur les origines d’Internet. Lorsque cela a été créé des protocoles de réseau ont été établis. Ils ont tous un rôle distinct et rassemblent les règles qui nous permettent de connecter les réseaux à l’échelle mondiale et ainsi d’échanger de l’information instantanément (HTTP pour l’accès à l’information, TCP / IP pour le routage de l’information et SSL pour le cryptage…).

Tous ces protocoles sont maintenant anciens, et l’architecture d’Internet comporte encore des trous flagrants. Ces problèmes n’ont jamais été résolus et personne ne s’est vraiment penché dessus. Pourquoi ? Et bien si nous voyons si peu d’innovation en termes de protocoles, c’est parce qu’il n’y a pas beaucoup de gens disponibles pour le faire. Les meilleurs développeurs sont là où l’argent est (logique): c’est-à-dire dans les grandes entreprises de haute technologie qui travaillent sur des plateformes ou des applications propriétaires (Google, Amazon, Facebook,…). Et ces entreprises ignorent les protocoles. Rédiger et promouvoir de nouvelles règles pour Internet ne leur apportent rien. Ils préfèrent travailler sur leur propre version privée de leur code qui ne sera appliquée que dans leur écosystème exclusif. Tout cela de manière centralisée afin de s’assurer un contrôle absolu ainsi qu’une puissance augmentant en même temps que leur nombre d’utilisateurs.

C’est ainsi que l’on doit envisager les cryptomonnaies: une tentative de renouvellement de l’innovation dans le domaine des protocoles de réseau qui sont négligés par les géants de l’Internet d’aujourd’hui.

Inscrivez vous sur Coinbase avec ce lien dés à présent et gagnez 10€ pour 100€ d’achat. 

Si vous ne savez pas comment acquérir de la crypto monnaie c’est par ici

En quoi consistent les protocoles des cryptomonnaies ?

La fonction clé d’une cryptomonnaie consiste à intéresser les premiers utilisateurs d’un nouveau protocole à son déploiement à grande échelle. Plus les individus qui possèdent des cryptomonnaies (comme Bitcoin) sont liés à un certain protocole, plus ils contribuent à augmenter son échelle de fonctionnement. A son tour, plus un protocole est utilisé, plus la valeur de la cryptomonnaie est élevée, ce qui récompense les premiers utilisateurs pour le rôle critique qu’ils ont joué pendant la phase de lancement (c’est ce que l’on appelle le minage en langage technique). C’est donc un biais cognitif que d’assimiler les cryptomonnaies à de simple monnaies numériques. Car forcément dans ce cas on se demande : “Que puis-je acheter avec ces monnaies si révolutionnaires ?”. La réponse est: pas grand chose actuellement. Mais penser cela réduirait trop le champ d’action de cette technologie. Car c’est avant tout une révolution de nos protocoles (grandement nécessaire) qui se cache derrière elles.

En effet, certains protocoles ouverts et partagés pourraient répondre à de nombreux besoins:

  • Empêcher le vol d’identité.
  • Créer une méthode fiable et transparente rendant possible le vote en ligne
  • Transférer de l’argent en toute sécurité et librement. Ceci de manière instantanée et à faible coût.
  • Donner aux utilisateurs plus de visibilité et de contrôle sur la collecte et l’utilisation de leurs données personnelles.
  • Permettre un contrôle des chaînes de production. En empêchant ainsi la fabrication de faux médicaments, produits alimentaire et autre.

… honnêtement la liste est longue.

En fait c’est un peu comme si, aujourd’hui sur Internet, on n’avait pas encore une règle exigeant que les voitures s’arrêtent aux feux rouges.

Implémenter ces nouveaux protocoles liés à la Blockchain revient en quelque sorte à demander à quelqu’un de se tenir à côté d’un feu rouge et de s’assurer que les conducteurs s’arrêtent. Si c’est le cas, cette personne reçoit un coupon. Mais ce n’est pas un coupon ordinaire: plus les conducteurs s’arrêtent aux feux rouges, et plus le coupon a de la valeur. Et cette personne a non seulement la motivation de faire son travail, mais c’est aussi dans son intérêt que d’autres personnes se lèvent et fassent signe aux conducteurs à d’autres feux rouges de s’arrêter. Ce qui fait rentrer ce protocole dans un cercle vertueux. Si on applique cette métaphore au Bitcoin, les personnes postées à chaque feu rouge sont les mineurs  et les conducteurs les utilisateurs du Bitcoin.

Un cercle vertueux qui attire les spéculateurs

 Lorsque le protocole rentre dans ce cercle, cela attire évidemment les spéculateurs, qui suivent la foule de manière opportuniste sans manifester d’intérêt pour le protocole lui-même et c’est là que l’on commence à parler de bulle spéculative.

Mais leur arrivée n’est pas totalement inutile, car ils contribuent à attirer l’attention des nouvelles générations d’utilisateurs. En effet, de telles bulles spéculatives sont un facteur déterminant dans l’émergence d’innovations disruptives. Les investisseurs doivent temporairement abandonner leur prise de décision rationnelle pour qu’une innovation franchisse le seuil de l’adoption généralisée. En d’autres termes, les spéculateurs sont les idiots utiles de l’innovation disruptive.

Alors oui, on pourrait aussi penser que ce n’est qu’une bulle à part, insignifiante qui va ensuite exploser pour se tarir dans son trou à jamais. Mais nous sommes actuellement dans une période où de moins en moins de gens font confiance aux banques, aux assurances, aux gouvernements et politiciens, et où de plus en plus de marchés s’ubérisent. Cela laisse donc une belle place de développement à ces nouveaux marchés, qui ne dépendraient plus de ces tiers de confiance dont ladite confiance se détériore.

Ainsi toutes ces cryptomonnaies ont une valeur perçue qui correspond ou non à la réalité. Même s’il existe une part importante de spéculation voir d’euphorie, il ne faut jamais oublier les fondements de cette révolution : un renouvellement profond de la structure d’Internet. Les cryptomonnaies vont-elles réussir ce pari ? Personne ne peut le dire aujourd’hui, mais ce qui est certain c’est qu’en cas de réussite, les bouleversements qu’elles entraîneront seront important.

En espérant que cet article vous aura permis de mieux comprendre la potentielle révolution en cours et qu’il vous aura donné les clés nécessaires pour déchiffrer les futurs débats autours des cryptomonnaies.

0