Technologie émergente démocratisée depuis la crise de 2008, la blockchain et plus précisément les cryptomonnaies s’inscrivent, paradoxalement, comme étant à la fois des révolutions en continuité avec le processus innovant à laquelle la monnaie a toujours fait face tout en présentant une rupture par rapport au système monétaire tel que nous le connaissons. Coup d’oeil sur ce phénomène paradoxal !

Une technologie au service d’une nouvelle utilisation de la monnaie

La continuité réside, tout d’abord, dans l’intégration des technologies innovantes dans notre utilisation de la monnaie. Les révolutions technologiques ont toujours entrainé, avec leur développement, l’émergence de nouvelles applications et de nouveaux outils dans notre faculté à échanger.

La monnaie EN constante ADAPTATION 

Au IVème millénaire avant notre ère, le développement de l’écriture permet l’émergence de la comptabilité sur les terres Egyptiennes.

L’invention de la métallurgie au VIIème siècle permet la création de pièces de monnaies qui viennent favoriser les échanges entre individus. Ces pièces sont initialement fabriquées en Grèce, grâce à l’or charrié depuis la rivière Pactole qui donnera son origine à la célèbre expression « toucher le pactole ». 

La Drachme : monnaie Grecque antique 

Enfin au XVème siècle, l’imprimerie vient modifier notre rapport à la monnaie, et son format, avec l’émission des premiers billets, plus simples dans leur utilisation.

Dans le cadre de ces bouleversements, la blockchain intervient comme une nouvelle étape de l’évolution de la monnaie en continuité avec les dernières. La blockchain s’inscrit donc comme une nouvelle technologie venue faire évoluer notre rapport à la monnaie en permettant sa dématérialisation. Du métal au digital, la boucle est bouclée.

Inscrivez vous sur Coinbase avec ce lien dés à présent et gagnez 10€ pour 100€ d’achat. 

Si vous ne savez pas comment acquérir de la crypto monnaie c’est par ici

Un paradigme bouleversé

Paradoxalement, cette continuité est aussi et avant tout la source d’une rupture dans un paradigme construit sur des millénaires de croyances sociales : la monnaie n’est plus sous l’égide d’un contrôle étatique. C’est là une rupture fondamentale avec l’histoire monétaire, sur les plans conceptuel, philosophique et politique.

Une perte de contrôle étatique

Jamais aucune évolution monétaire ou technologique n’a fondamentalement remis en cause le lien entre création monétaire et centralisation. A ce propos, la monnaie a presque toujours représenté une forme d’autorité centrale.

           C’est d’ailleurs pour cela que trône encore, en 2018, les présidents Washington, Jefferson, Lincoln, Hamilton, Grant sur                           les billets Américain.

Alors que la fin de la convertibilité or dans les années 70 s’était accompagnée d’une émergence de banques centrales fortes, jouant le rôle de tiers de confiance, le bitcoin représente une nouvelle étape dans la dématérialisation de la monnaie. En effet, avec le bitcoin et plus globalement les cryptomonnaies, le support monétaire se trouve totalement décentralisé.

La décentralisation au service de la confiance 

Alors que la valeur avait jusque là toujours était garantie par un tiers de confiance, c’est à présent dans le réseau peer to peer et la technologie blockchain que la confiance vient s’inscrire. La valeur n’est plus garantie par une autorité centrale mais par un algorithme diffus fonctionnant de manière décentralisée. 

 

« Payer sur une Blockchain est en continuité technologique du point de vue pratique, mais en rupture totale du point de vue symbolique et technologique. »

Jacques Favier

C’est la première fois dans l’histoire des échanges que les flux ne s’opèrent plus grâce à un tiers de confiance mais grâce à une technologie indépendante et décentralisée. Cette révolution trouve ses racines dans une idéologie fondamentalement opposée aux idéaux partagés par la gouvernance opérée actuellement par le système financier, monétaire et bancaire actuel. Effectivement, le crédo  Bitcoin s’appuie lui sur un idéal libertaire porté par les cypherpunks et les crypto-anarchistes des années 2000.

                     Et Bitcoin fût

Ainsi la crypto monnaie, en s’appuyant sur une technologie moderne s’inscrit dans la continuité des révolution à laquelle la monnaie a fait face de puis sa création – à chaque révolution industrielle son support. Néanmoins elle éloigne pour la premiere fois le contrôle monétaire des autorités centrales tout en remettant en question le processus de confiance accordé à la monnaie elle même.

Cette analyse s’inscrit donc dans un cadre historique, une des différentes facettes abordées par le livre Blockchain – Vers de nouvelles chaînes de valeur, un ouvrage de référence riche, clair et passionnant sur une technologie complexe et transdisciplinaire que je vous conseille. 

Laissez votre feed back sur cet article et n’hésitez pas à le partager si vous l’avez trouvez intéressant. Pour découvrir des cryptomonnaies d’avenir c’est par ici. Si vous ne savez pas encore comment acheter des altcoins, suivez le guide.

A bientôt sur Exchain ! 

0